L’eau, un bien inégalement réparti

Légendes

  • La production agroalimentaire avec frontière au nord et au sud (orange)
  • L'eau manque pour une production alimentaire propre suffisante (rouge)
  • L'eau, le sol et le climat permettent une production agroalimentaire substantielle pour l'export (verte)
  • Seulement assez d'eau si tous les fleuves sont bouchés et qu'aucune eau ne s'écoule vers la mer (rose)

Graphique: Eawag, Prof. Zehnder

Le régime des précipitations est irrégulier aussi bien dans le temps que dans l'espace

Certaines régions du globe sont généreusement "arrosées" (les îles du Pacifique, Cherrapunji en Inde, Indonésie). D'autres connaissent même des inondations récurrentes (Europe centrale: 2002 et 1997; Chine: 1996). Mais dans les régions désertiques telles que le Sahara, les précipitations sont très rares.

Le défi de l'hygiène

Selon les estimations, 2,6 milliards de personnes n'ont aucun accès aux soins sanitaires de base.

En savoir plus 

Consommation d’eau

La Suisse bénéficie d'une surabondance d'eau, alors que cette ressource se raréfie dans de nombreuses régions du globe. Par ses effets incommensurables, le manque d'eau représente un défi majeur pour l'avenir.

En savoir plus 

L’or bleu

La distribution d'eau est un secteur économique en pleine expansion. Mais l'Etat doit-il remettre cette tâche à des tiers privés lorsqu'il ne peut plus l'assumer?

En savoir plus 

 

Disponibilité en eau potable 

La quantité d'eau renouvelable par personne et par an est souvent prise comme baromètre pour la disponibilité en eau potable d'un pays:

Suisse 6520 m3
Algérie 770 m3
Arabie séoudite 160 m3

Au-dessous de 1700 m3 d'eau renouvelable par année, on parle de pénurie d'eau. Au-dessous de 1000 m3, c'est la sécheresse au sens propre.

Nombreux sont les pays dans lesquels l'eau est toujours plus rare. 

 

Les pays avec de gros problèmes 

Inde 

Pratiquement tous les cours d'eau sont utilisés pour l'irrigation. La régression des nappes phréatiques limite fortement l'exploitation des eaux souterraines. D'ici 2025, la consommation d'eau pourrait doubler si la population continue d'augmenter. D'ici là, les réserves d'eau souterraine seront probablement épuisées. Dès lors, on assistera à l'escalade des conflits d'intérêts entre villes industrialisées et régions rurales, lesquelles utilisent la plus grande partie de l'eau disponible pour la production des denrées alimentaires.

Israël

Israël dispose d'un volume annuel d'eau douce de 2,2 km3, ce qui correspond à env. 450 m3 par personne et par an. Des systèmes d'irrigation très économes ont été mis en place, dont la micro-irrigation et l'irrigation goutte à goutte. Israël recycle également les eaux usées des régions rurales pour l'irrigation des productions fruitières et maraîchères. Les importations de denrées alimentaires telles que céréales, germes de soja et viande, contribuent également au bilan national de l'eau: la consommation annuelle d'eau, qui est de 450 m3, atteint 1080 m3 par personne si on tient compte de ces importations.

 

Afrique du Nord

Durant les années à venir, l'Afrique du Nord sera confrontée à une diminution sensible des disponibilités en eau potable. Si aucune mesure sévère n'est prise, l'émigration est pour beaucoup la seule possibilité d'échapper à la pénurie d'eau. Or, les habitants concernés ne peuvent partir que vers le nord, étant donné que cette partie du continent est bordée au sud par le Sahara, à l'est par le désert d'Arabie et à l'ouest par l'Atlantique. Les Etats européens auraient tout intérêt à s'associer aux Etats nord-africains pour chercher des solutions au problème de l'eau.

Potentiel de conflits liés à l’utilisation de l’eau

Les lacs, fleuves mais aussi les nappes phréatiques ne s'arrêtent pas aux frontières nationales. Environ 40% de la population mondiale vit à proximité de lacs ou de fleuves que se partagent au moins deux États. Si l'eau vient à manquer, les 265 réseaux hydrographiques transfrontaliers représentent un haut risque de conflit concret.

Bien qu’environ 300 accords internationaux de gestion commune de l'eau aient été conclus dans les 60 dernières années, il existe 37 conflits entre états qui trouvent leur origine dans une exploitation non réglementée des ressources transfrontalières. 

Planète bleue – et pourtant pénurie d’eau?

La mauvaise qualité de l’eau agrave la pénurie d’eau

La pénurie d'eau est étroitement liée à la qualité de l'eau. Si, le plus souvent, les fleuves et les lacs contiennent suffisamment d'eau, celle-ci est fortement polluée et rendue inutilisable par les ménages, l'industrie et les villes. Les couches pauvres de la population doivent vivre avec de l'eau polluée, tandis que les couches favorisées ont les moyens d'accéder à de l'eau potable traitée. Actuellement, un quart de la population n'a pas accès à une eau de qualité acceptable. La mauvaise qualité de l'eau aggrave le plus souvent la pénurie d'eau existante.

 

2015 SVGW | Created by medialink | Performed by iteam