FAQ

Obtenez des réponses rapides à vos questions urgentes

Ici vous pouvez consulter les réponses aux questions les plus fréquemment posées (FAQ). Ceux qui le souhaitent peuvent approfondir leur recherche en cliquant sur les liens présentés.

Afin que le site soit dynamique, vous êtes également invités à envoyer vos propres questions d’intérêt général au service de Communication de la SSIGE (kommunikation@svgw.ch). Après contrôle, celles-ci seront intégrées à la liste existante.

  • FONTAINES - Puis-je boire l’eau des fontaines publiques?

    En Suisse, on part du principe qu’une fontaine publique fournit de l’eau potable pouvant être consommée en toute sécurité: c’est ce qu’affirme une prise de position juridique de 2005 à l'intention du Service de contrôle des aliments de Soleure. Le propriétaire – le plus souvent la commune – doit faire en sorte que les fontaines fournissent de l’eau potable; dans le cas contraire, il doit obligatoirement apposer l’inscription "Eau non potable". Le fontainier de la commune effectue des vérifications aléatoires de la qualité par échantillonnage.

  •  

  • DURABILITÉ - Combien de temps puis-je laisser l’eau potable à l’air libre?

    Le mieux est de consommer de l’eau potable fraîche. Si elle doit être stockée, elle se conserve dans la pénombre jusqu’à 4 jours. Outre la température et la lumière, d’autres facteurs, tels que la propreté et le matériau du contenant (libération de substances), sont également déterminants en cas de stockage.

  •  

  • INSTALLATIONS D’IMMEUBLES - Comment puis-je entretenir ma robinetterie afin que la qualité de l’eau potable ne se dégrade pas dans les derniers mètres?

    La bonne qualité de l’eau potable distribuée peut se dégrader à l’intérieur du bâtiment et la responsabilité incombe alors au propriétaire. Les risques les plus importants sont liés à des installations défectueuses, à l'eau stagnante et à des filtres et grilles encrassés.

    Il est donc essentiel de ne confier l’entretien des installations qu’à des spécialistes confirmés, de laisser couler l’eau avant de l’utiliser si les robinets n’ont pas été utilisés pendant un certain temps et de nettoyer régulièrement les grilles.

  •  

  • CALCAIRE - Comment se créent les dépôts de calcaire et comment les éliminer?

    Dans certaines conditions (chauffe, évaporation ou contact avec des substances basiques comme le savon), l’eau dure peut entraîner la formation de dépôts de calcaire. Ces dépôts peuvent souvent être combattus avec des moyens simples.

  •  

  • GERMES - L’eau potable est-elle stérile?

    L’eau potable n’est pas stérile; même lorsque toutes les exigences légales sont respectées, elle contient des microorganismes. Cette flore naturelle forme  de fins biofilms dans les conduites. Toutes les eaux potables en contiennent. La flore aide à maintenir la stabilité hygiénique mais normalement, elle ne joue pas de rôle sur le plan de l’hygiène. Un verre d’eau potable sûre peut ainsi contenir jusqu’à un million de bactéries.

  •  

  • GAZ CARBONIQUE - Est-il bon pour la santé de rajouter du gaz carbonique à l’eau potable?

    L’enrichissement d’eau potable avec du gaz carbonique ne présente pas d’avantages ni d’inconvénients pour la santé. Il renforce tout au plus légèrement le besoin d’uriner et provoque des renvois lorsque l’on fait du sport ou des efforts physiques.

  •  

  • CONTRÔLE - A quelle fréquence mon eau potable est-elle contrôlée?

    Les distributeurs d’eau eau sont tenus de contrôler régulièrement la qualité de l’eau potable qu’ils distribuent. La fréquence de ces contrôles dépend du potentiel de risque identifié pour la zone de captage et les installations, ainsi que du nombre d’habitants approvisionnés. Les paramètres moins importants, comme le sulfate, la teneur en oxygène ou le sodium, font l’objet d’analyses sporadiques en laboratoire.

    Les laboratoires cantonaux procèdent en outre en toute indépendance à des contrôles officiels sur une base aléatoire.

  •  

  • NITRATES - D’où viennent les nitrates présents dans l’eau potable et sont-ils néfastes pour la santé?

    Les nitrates sont présents naturellement, en faibles concentrations, dans les sols et les eaux. Ils sont cependant utilisés en grandes quantités comme engrais dans l’agriculture et les jardins privés. Etant très soluble, une certaine partie parvient toujours dans les eaux souterraines. Les zones de protection établies autour des captages d'eau potable ont pour but d’en réduire la quantité.

    En cas d’absorption de trop fortes doses de nitrates, des nitrosamines cancérigènes peuvent se former dans le corps en passant par un produit intermédiaire, le nitrite. Le nitrite est notamment utilisé dans la salaison des viandes. La valeur de tolérance prescrite pour les nitrates dans l’eau potable est de 40 mg/l. 

  •  

  • QUALITÉ – Comment puis-je recevoir des informations sur la qualité de l’eau potable distribuée dans ma commune?

    Les distributeurs d’eau sont légalement tenus de diffuser, au moins une fois par an, des informations complètes sur la qualité de l’eau potable. Ils peuvent enregistrer leurs données sur www.eaupotable.ch ou les publier via un autre média. Si vous avez des questions spécifiques sur la qualité de votre eau potable, vous pouvez les poser à votre distributeur d’eau ou à votre commune.

  •  

  • RÉSIDUS - L’eau potable contient-elle des substances résiduelles provenant de son traitement?

    40% de l’eau issue de sources et d’eaux souterraines ne nécessite aucun traitement et peut être utilisée comme eau potable. Le reste est traité en une ou plusieurs étapes, comprenant pour certains réseaux d'approvisionnement l’ajout de faibles quantités de composés chlorés comme désinfectants, mais ceux-ci sont ensuite éliminés. Par contre, le chlore est utilisé pour la protection du réseau et parvient ainsi dans les ménages, mais dans des quantités qui ne sont la plupart du temps pas perceptibles pour les êtres humains.

    La désinfection au moyen d’UV et d’ozone ne laisse aucun résidu.

  •  

  • EAUX USÉES - Comment réagir lorsque l’eau potable sent mauvais ou est visiblement brune au robinet?

    Si le rinçage des conduites n’a pas permis d’éliminer une odeur bizarre ou une saleté visible, vous êtes en présence d’une pollution de l'eau potable. Dans un tel cas, vous devez en informer immédiatement le distributeur d’eau local.

    Informations importantes à communiquer:

    • Le problème dure depuis combien de temps?
    • Quelle est la nature du problème (coloration, turbidité, particules, odeur, goût)?
    • Tous les robinets du bâtiment sont-ils concernés?
    • Quel est l’âge des différentes installations du bâtiment?

  •  

  • ECONOMIES - Faire des économies d’eau est-il judicieux?

    En Suisse, nous avons la chance de disposer d'importantes ressources en eau, de sorte que les besoins sont couverts dans la majorité des localités.

    Le réseau d'approvisionnement doit mettre à disposition suffisamment d'eau pour la lutte contre les incendies, ce qui implique un minimum de réserves. Si vous économisez trop d'eau, il peut arriver que celle-ci soit retenue plus longtemps dans le réseau. Cela peut altérer la qualité de l'eau potable et nécessiter des rinçages plus fréquents du réseau.

    Economiser l'eau chaude: l'eau chaude du robinet contient en moyenne 150 fois plus d'énergie que l'eau froide! Une utilisation responsable permet d'économiser de l'énergie et de l'argent.

    Conseils et astuces:

    • n'utiliser de l'eau chaude que lorsque cela est nécessaire: on peut sans problème p. ex. prélaver la vaisselle ou se laver les mains à l'eau froide.
    • utiliser un lave-vaisselle au lieu de faire la vaisselle à la main
    • préférer les douches courtes aux bains
    • utiliser des appareils éco-énergétiques
    • laver à basses températures
    • utiliser l'eau virtuelle de manière responsable

  •  

  • STAGNATION - Que faire contre l’eau stagnant dans les conduites?

    L’eau potable perdant en qualité à force de stagner dans les conduites du bâtiment, nous recommandons de ne boire et de n’utiliser pour la préparation des aliments que de l’eau froide et propre. Pour obtenir au robinet une eau de qualité, laisser couler jusqu’à obtenir une fraîcheur constante. En rentrant de vacances, procédez à un long rinçage.

  •  

  • COLORATION - Que faire en cas d’eau potable colorée?

    Le plus souvent, la coloration brun-rouge de l’eau potable est due à la corrosion. Celle-ci contient essentiellement du fer inoffensif pour l’être humain. L’eau rouillée peut apparaître à la suite de travaux effectués sur les installations du bâtiment ou, d’une manière générale, en cas de problèmes liés à celles-ci.

    La plupart du temps, il suffit de rincer les conduites afin que l’eau retrouve sa clarté. Dans certains cas cependant, des bactéries néfastes pour la santé peuvent s’installer dans des bulles de rouille. Dans un tel cas, ou si le rinçage ne suffit pas à éliminer la coloration, contactez le distributeur d'eau de votre commune.

  •  

  • CONTAMINATION - L’eau potable contient-elle des micropolluants, des résidus de pesticides, d’hormones ou d’antibiotiques néfastes pour la santé?

    Non, l'eau potable n'est fondamentalement pas néfaste pour la santé.

    Les progrès réalisés en laboratoire permettent de prouver la présence de substances chimiques en très faibles quantités dans l'eau potable. Une détectabilité ne constitue cependant pas un risque en soi. Dans les concentrations prouvées à ce jour et vu les connaissances actuelles, ces substances sont inoffensives. Les résidus de médicaments sont par exemple présents dans des doses généralement inférieures de dizaines de milliers, voire de millions, à celles indiquées médicalement.

    Par contre, les résidus de produits phytosanitaires et de perturbateurs endocriniens doivent être évalués plus sévèrement, car ils peuvent avoir des effets négatifs, même en petites quantités. Les valeurs limites de substances étrangères dans l'eau potable sont spécifiées dans l'Ordonnance du DFI sur les substances étrangères et les composants dans les denrées alimentaires.

  •  

  • DURETÉ DE L’EAU - Que signifie ce terme?

    La dureté de l’eau permet de mesurer la quantité de calcium et de magnésium dans l’eau. Pour simplifier, elle permet de se représenter la teneur en calcaire de l’eau. En Suisse, la dureté de l’eau est mesurée en degrés français (of), selon une échelle allant de 0 of (très doux) à environ 50 of (dur).

  •  

  • CONSOMMATION D’EAU - Quelle quantité d'eau consomme-t-on par jour en Suisse?

    Dans son foyer, le Suisse consomme en moyenne 142 litres d’eau par jour. La plus grande partie de l'eau (environ 70%) est utilisée pour les chasses d’eau, les douches, les bains et dans les éviers. Si l’on y ajoute la consommation sur le lieu de travail, pendant les loisirs et en vacances, cela représente en moyenne pour l'ensemble de la population environ 162 litres par personne et par jour. Sans compter une grande quantité d’eau virtuelle.

    Par eau virtuelle, on entend l’eau utilisée dans l’alimentation, par exemple pour l’irrigation de champs de céréales ou l’élevage de bovins et, dans l’industrie, pour la fabrication de biens de consommation et de vêtements. Selon certaines études, cela représente environ 4000 litres par personne et par jour. Souvent, cette eau n’est pas consommée en Suisse, mais dans des pays disposant de faibles réserves.

  •  

  • ADDITIFS - Des additifs sont-ils mélangés à l’eau potable à des fins de promotion de la santé?

    Non. Autrefois, on ajoutait du fluorure à certains réseaux de distribution d’eau pour prévenir les caries. Aujourd’hui, cela ne se fait plus en Suisse.

  •  



2015 SVGW | Created by medialink | Performed by iteam